code de conduite

CODE DE CONDUITE POUR LES COACHS ET ATHLÉTES

Chaque athlète doit concourir en kimono blanc, sous peine d’être disqualifier.

 

Une absence non justifiée sur le podium lors de la remise des prix a pour conséquence que l’athlète concerné renonce à sa médaille et est rayé du classement.

 

Il n’y a qu’un seul coach admis. Le coach se tient, pendant le combat, à l’endroit indiqué par les organisateurs, en dehors de la surface de combat. Le coach doit rester assis sur la chaise.

 

Dès que l’athlète entre dans la zone de compétition jusqu’à ce qu’il en sorte, le coach est responsable de la conduite de son athlète.

 

Le coaching est limité aux avis techniques, encouragements et instructions pour des situations inattendues comme blessure, etc.

 

Conduites interdites :

 

Critiquer une décision des arbitres

Demander un ajustement ou une correction d’une décision

Des gestes non appropriés vis-à-vis des arbitres, des officiels et du public

Frapper, donner des coups de pied,… sur le matériel environnant

Toute forme de conduite irrespectueuse envers les arbitres, adversaires, officiels, coaches, son propre athlète, le public,…

 

Conclusion:

Le coach ne peut pas se comporter de façon provocatrice et ne peut en aucun cas essayer d’influencer les arbitres. Il doit s’abstenir d’employer des termes d’arbitrage, avec l’intention d’attirer l’attention du participant sur certains résultats obtenus et/ou pénalités. Faire des remarques négatives en public envers les arbitres, participants et les organisateurs n’est pas permis.

Carte du lieu de l'évènement :

Envoyez vos questions

à la Fédération Francophone

de Ju-Jitsu :

 
 
 

Copyright @ All Rights Reserved